N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Scène Retour

Hijra : l’exil magnifié par la danse

10 avril 2017

Retour de spectacle > Danse avec la Cie Dounia

Hijra : l’exil magnifié par la danse


Le spectacle Hijra, de la Cie Dounia, était programmé au Grand Pré à Langueux le samedi 8 avril 2017.


Depuis six mois qu’on suit le travail d’action culturelle que mène la compagnie Dounia à Langueux, on était bien impatient de voir l’aboutissement de son spectacle de danse Hijra. Reprenons depuis le début. Depuis septembre, la compagnie de danse rennaise Dounia, dirigée par Fatima Leghzal, sollicitée par le centre culturel le Grand Pré, vient régulièrement à Langueux pour y mener des actions avec des associations locales : écoles, collège, EHPAD, OCL, café associatif Kikafékoi, médiathèque... rencontres, ateliers, démonstrations, performances, heures du thé, arbre à palabre... Tout un travail sur un thème très sensible à notre époque, l’exil, qui se dit "hijra" en arabe. Parallèlement à ce travail, puisqu’il s’agit d’une compagnie professionnelle de danse contemporaine, les artistes ont procédé à la création de leur spectacle. Et le résultat est magnifique. Sur la trame d’un texte de Youn, pas du slam mais du spoken word (nuance !), qui parle d’exil de façon imagée, plein de sensibilités, de jeu avec les mots (pas toujours évident pour certaines personnes côtoyées tout au long de l’année), s’expriment trois danseurs et deux musiciens. A la danse, Fatima Leghzal, Elodie Guillotin et Franco, plus familier du hip-hop avec ses grands bras aux mouvements impressionnants, expriment le départ, le voyage, l’arrivée, le séjour, le désemparement, la peine, la joie. A la musique : Mathilde Chevrel au violoncelle et Raphaël Chevé à la batterie. Pas de décor sauf des images vidéos abstraites de Sébastien Sidaner qui englobent la scène de façon hallucinatoire et nous mettraient presque en transe si ça durait quelques minutes de plus.
Un bel exemple d’art mêlé à une action culturelle véhicule de sens.


- Pat


© Swan


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.