N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Loïc Bléjean et Tad Sargent

7 juillet 2017

Trad’ irlandais et folk songs

Loïc Bléjean et Tad Sargent


Loïc Bléjean est bien connu sur nos terres pour être l’un des membres de Carré Manchot depuis 2007. Tad Sargent, lui, est britannique et est né à Londres. Il a multiplié les collaborations (la liste est impressionnante) depuis son plus jeune âge dans le monde de la musique celtique irlandaise. Ayant commencé sa carrière en jouant du piano, nous le retrouvons désormais autour du bouzouki, du bodhran et du chant. Loïc Bléjean, lui, est spécialiste des uilleann pipes (cornemuse irlandaise) et des low whistles (flûte irlandaise basse). Tous deux se réunissent autour d’un disque (portant le nom des deux membres du duo) pouvant se découper en deux parties distinctes : d’un côté les instrumentaux, de l’autre les morceaux chantés. L’une est dansante à souhait, entraînante, légère, virevoltante, l’autre invite plus à s’asseoir dans un pub dans lequel tous pourront s’époumoner à reprendre en chœur ces chants fédérateurs. Les deux artistes se font visiblement plaisir et leur entente ne fait aucun doute. Avec ce disque, ils nous démontrent que la musique traditionnelle n’en a pas fini de faire danser. Traditionnel et moderne, l’esprit juvénile de deux acolytes rend ce disque frais et attachant.


- P.B.


blejeansargent.com

Tad Sargent : bodhrán, bouzouki-guitar, chant
Loïc Bléjean : uilleann pipes, low whistles


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.