N°199

octobre 2018
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Espace enseignants
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

La Magie de la harpe

6 juin 2018

Harpe classique et harpe celtique

La Magie de la harpe


A une première approche, la harpe classique développe une tonalité plus onctueuse, incarnée, raisonnante que la harpe celtique plus dynamique, éthérée, méditative : la harpiste Joanna Kosielska et le harpeur Myrdhin en révèlent les beautés et sortilèges. L’une a choisi Albinoni, Haendel, Beethoven et Debussy ; l’autre a retenu airs celtes traditionnels et compositions personnelles. L’Adagio d’Albinoni s’égrène doucement, exposant une organisation savante mais simple. Une suite de Haendel glisse sensiblement vers le compositeur irlandais O’Carolan, son contemporain. Le développement mélodique et la fermeté rythmique de traditionnels bretons comme Da ginit deoc’h hon c’harantez ou Salud deoc’h, o jezus, vinniget dévoilent sous le jeu de Myrdhin une construction rigoureuse qui rejoint Bach. Qui plus est, l’art achevé des deux interprètes libère ce que les airs profanes de la musique classique ou ceux de la tradition contiennent de religieux, au même titre que les préludes priants de Bach recèlent de séculier. Mystère des pierres de Stonehenge ou d’un Clair de lune  : la magie des harpes rappelle que la différence crée la rencontre et la réunion. Leçon d’une écoute attentive et enchantée.


- Yannick Pelletier


Bayard Musique

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.