N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edition Retour

Encrages de la vie

30 novembre 2017

Recueil de nouvelles

Encrages de la vie


L’illustrateur Didier Collobert a réalisé quatorze portraits énigmatiques d’hommes et de femmes. Puis il a demandé à quatorze écrivains de choisir un portrait et d’imaginer la brève histoire qui convient à ce visage. Autant de nouvelles donc, avec pour certaines, une chute parfaitement inattendue. Les « retrouvailles » avec une jeune fille aimée jadis (Alain Emery) ou l’aventure de la « jeune garçon manqué » et de son père, marin-pêcheur (Michelle Labbé), cultivent cet art de la nouvelle. Max Alhau, aussi, tout en s’interrogeant sur le « qui est qui », repris à sa façon par Hervé Carn qui donne libre cours à la nostalgie sans dénigrement du temps passé qu’on embellit, ni du temps présent qui s’enlaidit. Anne Guillou oppose la dureté administrative des Services sociaux à l’humanité des pauvres. Gérard Alle transpose la dignité humaine dans l’histoire d’une résistante polonaise. Fabienne Juhel nous plonge dans une cohorte intemporelle et très actuelle de réfugiés. La « renégate » d’Anne Burlat décape les poncifs à la mode, tandis que Gérard Le Gouic s’interroge avec un humour corrosif sur l’illusion de la femme idéale. Christiane Baroche, Bernard Berrou, Jeannie Le Reste, Charles Madézo et Anne-Denes Martin complètent ce recueil des plus plaisants.


- Yannick Pelletier


Editions La Gidouille - 96 pages - 15 €

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.