N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

BOPS

5 décembre 2017

Pop garage, rock

BOPS


Il est de ces disques dont on croit tout avoir saisi dès les premières mesures. La faute à la profusion de l’offre musicale, la faute à Youtube, la faute au zapping permanent, la faute à notre époque qui va trop vite, à tous ces next big thing que l’on nous présente tous les trois jours et à ces fausses exclus et avant-premières de singles qui ne restent confidentielles que 3 minutes 22 tant on est hyperconnectés et hyper saoulés, pour être totalement honnête. La faute à nous, surtout. Heureusement, il arrive parfois qu’un disque agisse comme une sorte d’aimant nous poussant à y revenir sans cesse pour une raison qui nous semble de prime abord mystérieuse, nous permettant au fil des écoutes de saisir toute la richesse des titres qu’il renferme. Ce disque des BOPS est de ces albums-là. De ces disques qui se laissent facilement approcher et qui révèlent pourtant une surprise à chaque écoute. Et c’est encore une fois le cas au moment où j’écris ces lignes. Car en plus d’un songwriting pop garage UK et d’une exécution ultra-maîtrisés, BOPS fait preuve d’une ingéniosité jouissive dans ses arrangements, relevant la sauce tomate de ses beans de breakfast à grands coups de riffs tabasco et de tricks de batterie facétieux qui agissent comme le joli sourire de Mary, le sujet du titre ouvrant cet excellent album qui sent bon les sixties et les jupes plissées d’A nous les petites anglaises.

- Marc


https://bops.bandcamp.com/album/bops


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.